Aller au contenu principal

Création en 2010

Une superficie de 4,19 ha

Repaire de choix pour l’orchis homme-pendu

Autour du village de Theux, entre Spa et Verviers, la roche calcaire affleure. Cette situation unique en Ardenne est due à un phénomène géologique complexe ayant abouti à ce que l’on appelle communément la "fenêtre de Theux". Sur ces sols secs qui emmagasinent la chaleur, on retrouve une végétation typique mais assez rare.

Un sombre passé

"Thier du Gibet", voilà une appellation bien peu rassurante pour une réserve naturelle ! Cette colline était jadis réservée pour les exécutions capitales des prisonniers provenant du tout proche château de Franchimont. Bon nombre de bandits et sorcières du Marquisat de Franchimont ont terminé ici leur vie, sur le bûcher ou… sur le gibet. Heureusement, on ne retrouve plus de vestiges de ces sombres pratiques. Au contraire, c’est un paysage bucolique et une végétation colorée que nous offre aujourd’hui la réserve.

Petit bout de Provence en Ardenne

Le type de sol – calcaire – et l’exposition sud du coteau sont propices au développement de nombreuses espèces animales et végétales typiques des milieux chauds et secs. Elles se sont progressivement installées au cours des siècles derniers, accompagnant le pâturage. On y retrouve ainsi des plantes rares typiques des régions méditerranéennes, des plantes aromatiques, des orchidées… accompagnées de nombreux insectes. Ce milieu, appelé pelouse calcicole ou pelouse calcaire, est un habitat rare chez nous. Il est considéré comme "prioritaire" par l’Union européenne, ce qui explique l’intégration du site dans le réseau européen Natura 2000.

Notons toutefois que la richesse biologique des lieux était déjà reconnue par les scientifiques en … 1871 !

Un terrain qui se métamorphose

Autrefois pâturé, ce coteau peu productif a été abandonné par l’agriculture moderne au début du siècle passé. Il s’est progressivement embroussaillé, menaçant les espèces qui s’y étaient installées. Certaines ont d’ailleurs définitivement disparu. Des travaux musclés de débroussaillage ont précédé la pose d’une clôture pour permettre le retour du pâturage. Cette forme de gestion, bien menée, limite la repousse des arbustes, tout en favorisant les espèces de la pelouse calcicole. Au Thier du Gibet, les résultats sont spectaculaires !

Nos dernières actualités

Cette année, les réserves naturelles de Theux seront mise à l'honneur lors notre de notre exposition photo !

Lire la suite
Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON